Tag Archive: ba gua zhang


Alors que je m’entrainais avec Chen Xiang le matin dans le parc, un jour j’ai vu un autre maitre de xing yi quan qui était venu pour demander d’étudier avec Chen Xiang. Ce maitre était très différent, il agissait comme un paysan et il fumait pendant qu’il démontrait ses mouvements. Par contre, même avec cette attitude sa technique était très impressionante!

Pour ma part, je ne suis pas curieux de nature et je respecte toujours les enseignements de mes professeurs alors même si la plupart des autres étudiants étaient allé voir cette démonstration, j’ai continué de pratiquer dans mon coin mes lignes de bagua.

Après quelques temps, le maitre m’a vu du coin de l’oeil et s’est avancer vers moi par curiosité de voir un étranger pratiquer les arts martiaux chinois. Au début, je l’ai ignoré alors je crois qu’il n’a pas aimé ça et il a vu ça comme un manque de respect. Par contre, mon but était de perfectionner ma technique pour que Chen Xiang puisse me corriger et m’apprendre de nouveaux mouvements. C’est alors que le maitre de xing yi quan me dit avec sa cigarette dans le coin de la bouche: « Ta technique de baguazhang n’est pas bonne, tu as beaucoup de failles et ton corps n’est pas assez encré dans le sol. » Pour ma part, je n’avais aucun conseil à recevoir de sa part alors j’ai continuer de l’ignorer. Ensuite son côté obscure l’a entrainé à venir me tester alors doucement il est venu pour me faucher et disant que ma position n’était pas stable. Par contre, j’ai vu venir son pied et je l’ai évité en me déplacant vers l’autre côté puis je l’ai déséquilibré à son tour. Le maître est venu rouge de colère et d’un coup très brusque et rapide il m’a projeté au sol facilement pour me démontrer qu’il était d’un niveau pas mal plus haut que le mien. En me levant, j’était un peu confu car je ne savais pas trop si je devais continuer en mode défi ou bien simplement discuter avec ce maitre car je savais d’avance qu’il était meilleur que moi. C’est alors que j’ai entendu la voix de Chen Xiang au loin qui disait: « Laisse mon élève tranquile sinon tu vas avoir affaire à moi! ».

Ensuite, il s’en alla s’expliquer à Chen Xiang avec une attitude gênée et respectueuse. Quelques minutes plus tard, j’avais fini de faire tous mes exercices alors mon ami Kiran qui était Suisse est venu me voir et m’a dit : « Viens voir ce que fait ce maitre ». Donc je suis allé voir ses prouesses. C’est alors qu’il m’a impressionné car il était capable de déplacer son « Dan Tian » (centre d’énergie), un peu partout dans son corps, un peu comme une boule d’énergie qu’on déplacerait sous la peau. Il pouvait même gonfler son ventre vis-à-vis ses côtes, son dos et même sa gorge. Ce qui l’aidait à se protéger en cas de coups frappés à certains de ces endroits. J’ai même pu tester moi-même avec un coup de poing de toutes mes forces dans ses côtes et il resta dans broncher toujours avec une cigarette à la bouche !

Par contre, ce qui m’a impressionné le plus c’est lorsqu’il a dit que peu importe à quel point il nous avait impressionné, Chen Xiang était selon lui d’un niveau très supérieur au sien et c’est pour ça qu’il voulait devenir son élève. Par contre, Chen Xiang ne voulait pas de ce genre d’élève car selon lui il n’avait rien de plus à lui apprendre.

* En fouillant pour trouver une photo de Chen Xiang j’ai découvert cette page où on parle un peu de Chen Xiang et d’un test scientifique qui a été fait à l’université de Standford en Californie sur les forces de l’énergie interne:
http://qi-harmony.com/the-taiji-difference/

Durant mon séjour en Chine, j’ai vu beaucoup d’experts en arts martiaux de tout genre mais un des quelques qui m’a impressionné le plus est nul autre que Chen Xiang. À l’origine un pratiquant de Ba Ji Quan (8 forces extrêmes), Chen Xiang est parmi les disciples de Feng Zhi Qiang (grand maitre de Tai Chi de style Chen) depuis l’âge d’environ 20 ans. Avec plusieurs années de pratique et de défis martials, Chen Xiang était déjà un maître avant même de rencontrer Maitre Feng. Par contre, après quelques années de pratique en Tai Chi, il est devenu selon moi le meilleur disciple de Feng.

Pour ma part, c’est Jean-Claude Steiner qui me l’a présenté à l’été 1996. À l’époque, Chen Xiang n’avait que quelques étudiants et parmi ceux-ci figurait 2 étudiants étrangers soit Jean-Claude Steiner et Kiran Buzzi (étudiants de la Suisse à l’Université des Sports de Beijing).

Mon premier cours fut à l’extérieur juste à côté du centre d’entrainement de l’équipe de soccer professionnelle de Beijing. On ne peut pas dire que c’était un parc car c’était trop petit pour ca mais quant même il y avait des arbres et nous étions plus ou moins à l’abris des regards de la plupart des gens qui préféraient regarder les joueurs de soccer. Au début, j’était seulement curieux de voir comment était Chen Xiang, car selon les nombreuses histoires racontées par Jean-Claude, il était très impressionant.

L’habitude des maitres d’arts martiaux est toujours de savoir et de voir les qualités et la technique de leur invités alors Chen Xiang m’a demandé quels styles ou formes je pratiquais à l’instant. Je lui répondit qu’à l’Université j’étais présentement entrain d’apprendre une forme de Ba Gua Zhang. Alors il m’a demandé de lui faire une démonstration. Après la démonstration, il me dit OK, ca ressemble à du Ba Gua mais ce n’est pas du Ba Gua. Je me suis donc posé la question, lui qui était maitre en Tai Chi et Baji, qu’est-ce qu’il pouvait bien savoir ? Mais à ma surprise, il commenca à me parler et faire une démonstration de Ba Gua qui était des plus impressionnante, en plus de faire des mouvements improvisé et de parler il fesait même les applications des mouvements sur les autres étudiants pour bien expliquer toutes les nuances des mouvements. J’étais vraiment impressionné ! Ensuite je lui ai demandé quel type de Ba Gua est-ce que c’était ? il me répondit, du Ba Gua en ligne. Alors je me suis dit non non non, impossible! les particularités du Ba Gua sont qu’il est en rond et tourne toujours donc c’est surement une forme peu connu ou bien modifiée. Chen Xiang m’a dit que dans sa jeunesse il a aussi eu la chance d’étudier avec un grand maitre de Ba Gua (j’ai malheureusement oublié le nom) et qu’il lui a transmit une forme peu connu soit les 64 mouvements de Ba Gua en ligne droite; 8 lignes de 8 mouvements. Avec les yeux pétillants, Chen Xiang se doutait bien que j’étais très intéressé et impressionné par cette forme alors il me dit si tu veux apprendre pas de problèmes, tu peux venir avec les 2 autres gars et pendant qu’ils apprennent le Tai Chi, je pourrai te montrer cette forme. J’étais très heureux car le Tai Chi ne m’intéressait pas du tout et j’était un peu paresseux de faire du Ba Ji car je savais que le réchauffement consistait a 15-30 minutes de position du cavalier. Le Ba Gua était parfait pour moi !!!

suite à venir …